Ma Vision politique

mON intention

Construire une éthique citoyenne pour le 21ème siècle articulée à une action collective efficiente pour voir advenir le monde de paix, de justice sociale et d’équilibre écologique auquel les peuples du monde aspirent.

mes hypothèses de travail

  • Oser faire face aux faits.
  • Permettre au corps d’intégrer l’information sans se dissocier.
  • Créer des alliances entre individus et entre groupes.
  • Se mobiliser dans l’action collective à des échelles de plus en plus grandes.

Le constat

Nous sommes une espèce capable de coopération à grande échelle. Et pourtant, la violence a traversé les époques et manifeste ses symptômes au travers de nos institutions politiques, éducatives, religieuses, de nos pratiques agricoles, industrielles et commerciales.

Nous perpétuons des déportations et des génocides depuis l’antiquité.

L’Occident exerce sur le monde une hégémonie politique, économique et militaire.

13 millions d’africains ont été déportés aux États-Unis (sur 41 millions d’africains déportés à travers les siècles).

Le nazisme a fait 10 millions de victimes.

90 % de la population autochtone du continent américain a disparu depuis l’arrivée des européens.

Source : Raoul Peck.

Les États-Unis, n’ont eu de cesse, depuis leur création, de mener des guerres tout autour du monde pour assurer leur domination.

Nous avons tou-te-s entendu cette phrase emblématique de l’après-guerre : « Plus jamais ça. » Toutes les preuves montrent que la violence à grande échelle n’a jamais cessé, que ce soit contre des peuples entiers ou contre certaines catégories de la population. Aujourd’hui encore :

82,4 millions de personnes sont déracinées à travers le monde, en raison de la persécution, des conflits, des violences, des violations des droits humains ou d’événements troublant gravement l’ordre public.

Accès à l’eau et à la nourriture, accès au soins et à l’éducation, ce qui caractérise le mieux notre monde contemporain, ce sont les inégalités et l’impuissance de la communauté internationale à se mobiliser en réponse à ces drames quotidiens.

L’habitat des peuples autochtones est détruit pour les terres, le bois, l’or et le pétrole.

Des campagnes de stérilisation contrainte ont eu lieu sur tous les continents.

Répression contre les défenseur-se-s des droits humains, torture, vente d’armes… nombreux sont les signes du mensonge de nos gouvernements et de leur mépris pour la démocratie.

Nous sommes les témoins de l’oligarchie, de la corruption, d’une justice à plusieurs vitesses, de la répression des contestations et des mouvements sociaux, de la concentration des médias aux mains de quelques actionnaires, de la montée des totalitarismes.

Racisme, sexisme, homophobie, âgisme, domination de classe, dominations dans des organisations sociales basées sur les rôles et hiérarchies.

Violences systémiques contre les enfants, les femmes, les personnes racisées, les travailleurs, les personnes démunies, les personnes âgées, les prisonniers, les personnes neuro-atypiques, handicapées, les personnes issues de minorités sexuelles, les personnes suivies en psychiatrie…

En France

30% de salariés sont victimes de harcèlement moral.

540 000 plaintes pour violences conjugales sont déposées par an, dont 4/5 par des femmes.

130 femmes par an meurent sous les coups de leur compagnon.

En 2006, plus de 240 000 personnes ont déclaré avoir été victime d’au moins un acte de violence sexuelle.

Plus de 165 000 enfants / ados subissent des viols ou tentatives de viols, souvent de la part d’une personne de leur famille.

140 000 enfants sont exposés à la violence de leurs parents.

En 2016, 131 enfants ont été tués en France, dont 67 au sein de leur famille. 

Notre système scolaire est sclérosé. Harcèlement scolaire, suicide des jeunes : autant de symptômes de stress et de souffrance.

9.3 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté.

5.6 millions de personnes sont sans emploi.

300 000 personnes sont sans domicile fixe.

Et tout le monde s’en fout, vraiment ? Ou ne sait juste pas quoi faire de ce constat terrible ?

Nous détruisons les forêts primaires, regardons fondre la glace de nos pôles, polluons les sols, l’air, et l’eau avec toutes les conséquences négatives que nous connaissons sur la santé des êtres vivants et l’équilibre des écosystèmes.

Des espèces animales s’éteignent à notre contact depuis des milliers d’années.

Le marché domine, et notre consommation sans limites claires, dépasse la capacité de notre planète à satisfaire nos appétits (plus de 3 planètes…).

Alertes, sommets internationaux… que font, une décennie après l’autre les gouvernements du monde ?

C’est évident, il y a de quoi rester paralysé-e face à ce constat ! Est-ce bien cependant ce que nous voulons ?

Voulons-nous continuer à subir ces chocs sans broncher, à obéir à la loi du silence, à justifier notre immobilisme par la fatalité : “l’espèce humaine est ainsi faite” ?

Émergence

Pour :

  • voir émerger un monde capable de prendre en compte les besoins et les limites des êtres vivants et des écosystèmes,
  • donner forme à des pratiques professionnelles plus éthiques,
  • nous organiser, à l’échelle de la Terre,
  •  

Nous avons besoin :

  • de citoyens informé-e-s,
  • d’élus lucides,
  • de patron-ne-s et de professionnel-le-s intégrant le souci de la Terre et de l’autre,
  • d’activistes valeureux-ses,
  • d’artistes engagé-e-s.
 
J’ai à cœur de contribuer à cette révolution ! Et vous ?
 
Le travail présenté sur ce site, notamment la partie consacrée au cursus de formation sur la Co-Création, représente ma contribution pour voir advenir un monde meilleur pour toutes et tous.

ARC process présenté sur le site de Prosocial.world

A pour Awereness = Conscience

R pour Relationships = Relations entre les individus et entre les groupes

C pour Culture.

close

Vous souhaitez recevoir mes actus ?

Je vous invite à vous inscrire à ma newsletter pour suivre mes activités.
Je serai contente d'y partager avec vous des ressources, témoignages et réflexions...
Lisez ma politique de confidentialité pour plus d’informations.